Série d’impressions numériques, 30×20 cm (2015-2016)

Oracles est composé d’une série de SMS générés par un premier mot choisi arbitrairement, suivi exclusivement des suggestions automatiques d’un smartphone. Bien que le protocole vise à éliminer toute décision personnelle en n’utilisant qu’une seule touche, l’algorithme est néanmoins réputé intégrer des expressions personnelles, sans que l’on puisse savoir exactement à quel point. Le locuteur devient une hybridation indéterminée entre humain et programme : une boîte noire ou une « bulle de filtres », équivalent dans le champ du langage aux choix proposés par Google sur un navigateur.