The Invisible Hand

Series of 8 digital images, fine art prints on dibond, variable dimensions, 2020
Created from photographs and courtesy of NnoMan, Amaury Cornu, Benoît Durand, Anne Paq, Julien Pitinome, Kiran Ridley and Charly Triballeau.

The Invisible Hand transforms eight photographs that witness police violence by completely erasing the police officers from the image. By raising the question of censorship and pretending to submit to it, the image now shows only the people under assault, surrounded by a spectral void that no longer has a body or face. The term “invisible hand” is one of the historical concepts of liberalism, which postulates that the sum of individual market actions would spontaneously lead to the common good.

Many thanks to the photographs for their confidence and participation to this project.

Above: Thierry Fournier, The Invisible Hand #2, 2020, from a photograph by Anne Paq during the feminist demonstration of March 7, 2020 in Paris.

Thierry Fournier, The Invisible Hand #6, 2020, after a photograph by Kiran Ridley, demonstration of the Yellow Vests movement in Paris, 2018

Thierry Fournier, La Main Invisible #6

Thierry Fournier, The Invisible Hand #7, 2020, after a photograph by Kiran Ridley, demonstration of the Yellow Vests movement in Paris, 2018

Thierry Fournier, La Main Invisible #3

Thierry Fournier, La Main invisible #3, 2020, after a photograph by Amaury Cornu, demonstration of the Yellow Vests movement in Paris, 2019

Thierry Fournier, The Invisible Hand #8, 2020, after a photograph by Benoît Durand, demonstration of the Yellow Vests movement in Paris, 2019.

Thierry Fournier, La Main Invisible #1

Thierry Fournier, La Main invisible #1, 2020, after a photograph by Charly Triballeau, demonstration of the Yellow Vests movement, Rouen 2019

Thierry Fournier, La Main Invisible #5

Thierry Fournier, The Invisible Hand #5, 2020, after a photograph by Julien Pitinome, demonstrations in Lille, 2016

Thierry Fournier, La Main Invisible #4

Thierry Fournier, The Invisible Hand #4, 2020, after a photograph by NnoMan, demonstrations in Paris, 2019

La Main invisible

Série de 8 images numériques, impressions fine art sur dibond, dimensions variables, 2020
Créées à partir de photographies et avec l’aimable autorisation de NnoMan, Amaury Cornu, Benoît Durand, Anne Paq, Julien Pitinome, Kiran Ridley et Charly Triballeau.

La Main invisible transforme des photographies qui témoignent de violences policières, en effaçant intégralement les policiers de l’image. En soulevant la question de la censure et en faisant mine de s’y soumettre, l’image ne montre plus que les personnes subissant un assaut, mené par un vide spectral qui n’a plus ni corps ni visage. Le terme de “main invisible” est un des concepts historiques du libéralisme, qui postule que la somme spontanée des actions du marché conduirait au bien commun.

Je remercie très chaleureusement les photographes pour leur confiance et leur concours.

Ci-dessus : Thierry Fournier, La Main invisible #2, 2020, d’après une photographie de Anne Paq, manifestation féministe du 7 mars 2020 à Paris

Thierry Fournier, La Main invisible #6, 2020, d’après une photographie de Kiran Ridley, manifestation des Gilets Jaunes à Paris, 2018

Thierry Fournier, La Main Invisible #6

Thierry Fournier, La Main invisible #7, 2020, d’après une photographie de Kiran Ridley, manifestation des Gilets Jaunes à Paris, 2018

Thierry Fournier, La Main Invisible #3

Thierry Fournier, La Main invisible #3, 2020, d’après une photographie de Amaury Cornu, manifestation des Gilets Jaunes à Paris, 2019

Thierry Fournier, La Main invisible #8, 2020, d’après une photographie de Benoît Durand, manifestation des Gilets Jaunes à Paris, 2019.

Thierry Fournier, La Main Invisible #1

Thierry Fournier, La Main invisible #1, 2020, d’après une photographie de Charly Triballeau, manifestation des gilets jaunes, Rouen 2019

Thierry Fournier, La Main Invisible #5

Thierry Fournier, La Main invisible #5, 2020, d’après une photographie de Julien Pitinome, manifestations contre la loi travail, Lille 2016

Thierry Fournier, La Main Invisible #4

Thierry Fournier, La Main invisible #4, 2020, d’après une photographie de NnoMan, manifestations contre la réforme des retraites, Paris, 2019

Órganon

Solo show
Université Paul Valéry, Montpellier
September 18th to October 23rd, 2020
Series of drawings on iPad, fine art printings on vinyl, variable dimensions

The Órganon exhibition is unfolding on the campus of the Université Paul-Valéry with a series of 32 drawings created on iPad, printed on vinyls of varying sizes and installed outdoors: suspended in trees or buildings, laid on the ground, etc. This series is also an exhibition protocol, which emphasizes the specific qualities of a campus.

Their creation on tablet uses tools derived from analog mediums (pencil, airbrush, oil or wash shapes) transformed by digital processes. In Greek, the word Órganon refers to an organ, tool, instrument or logical sum. Here he evokes entities with ambiguous bodies, human or artificial bodies, which are beginning to proliferate on the campus.

Órganon

Exposition personnelle
Université Paul Valéry, Montpellier, du 18 septembre au 23 octobre 2020
Série de dessins sur iPad, impressions fine art sur vinyle 500g, dimensions de 20×15 à 200×300 cm.
Télécharger le dossier de presse et le programme avec le plan de l’exposition sur le campus.

L’exposition Órganon investit l’ensemble du campus de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 avec une série de dessins créés sur iPad, imprimés sur de grandes surfaces souples en vinyle. Il propose ainsi dans le même temps un ensemble d’œuvres et un protocole d’exposition, qui s’empare des qualités spécifiques d’un campus avec ses multiples espaces intérieurs et extérieurs. Réalisés à des échelles allant de quelques centimètres à plusieurs mètres, parfois suspendus dans les espaces publics, dans les arbres, parfois posés au sol, sur des parois ou des objets, ces dessins explorent un vocabulaire de fragments corporels d’origines inconnues.

Leur création sur tablette utilise des outils dérivés de médiums analogiques (formes de crayon, d’aérographe, d’huile ou de lavis) transformés et hybridés par des processus numériques : le médium et le support choisi rejoignent les enjeux même du projet.

En grec ancien, le mot Órganon désigne un organe, un outil, un instrument ou une somme logique, comme celle d’Aristote. Il évoque ici un ensemble d’entités aux corporéités ambigües et multiples, corps humain ou artificiel, animal ou alien, des descriptions ou des traces qui amorceraient une prolifération sur le campus. Initialement prévue au printemps 2020, la reconduction de cette exposition suite à la pandémie met encore davantage en évidence les questions qu’elle soulève sur les relations entre l’humain et le reste du vivant.

Thierry Fournier est également invité par Aperto à Montpellier pour Ecotonalia, une autre exposition monographique : vernissage le 30 octobre, jusqu’au 13 novembre. Il a co-commmissarié avec Pau Waelder l’exposition Selphish à Mécènes du sud Montpellier-Sète en 2020.

Oracles

series of UV prints on plexiglass, 2017

UV prints on plexiglas, acoustic foam, neon lights, 200 x 66 x 18 cm (2017)

Three text messages are generated on a smartphone with a protocol that consists in randomly writing a first word, which is followed exclusively by the device’s automatic next-word suggestions. While this process is aimed to eliminate any decision, it appears that the algorithm also includes personal expressions, without revealing to what extent. Something that could seem exclusively produced by a machine is actually already the result of an hybridization by a program permanently fed by the capture of human’s behavior.

Oracles exists in two editions: English and French

Exhibition views : Thierry Fournier, Axolotl, duo show with Laura Gozlan, 2018

Exhibition view : Thierry Fournier, Heterotopia, solo show, 2017

Oracles

série d’impressions UV sur plexiglas, 2017

Impressions UV sur plexiglas, mousse acoustique, leds, 200 x 66 x 18 cm (2017)

Trois SMS sont générés sur un smartphone en écrivant un premier mot au hasard, suivi exclusivement des suggestions automatiques de l’appareil. Bien que ce principe vise à éliminer toute décision, on constate que l’algorithme intègre aussi des expressions personnelles, sans savoir à quel point, générant un texte d’une inquiétante étrangeté. Au même titre que sur le web, ce qui pourrait sembler produit exclusivement par des machines est déjà le résultat d’une hybridation produite par un programme constamment nourri par la capture du comportement humain.

Oracles existe en deux éditions : anglais et français.

Vues d’exposition, Thierry Fournier, Axolotl, duo show avec Laura Gozlan, 2018

Exhibition view : Thierry Fournier, Heterotopia, solo show, 2017

Non-lieu

série de 3 impressions numériques, 2016

Série de trois impressions numériques, papier fine art contrecollé sur dibond, 75 x 50 cm (2016)

Non-lieu est une série d’images de bombardements trouvées sur le web, dans lesquelles la partie permettant de situer l’action est remplacée par l’image de fond de Photoshop. La collision entre ces photographies tronquées et la surface d’un écran évoque une distance irréductible vis-à-vis du réel : ce que nos technologies nous permettent aussi de ne pas voir.

Non-Lieu-01-1000

 

Non-Lieu-03-1000

Œuvre diffusée par la galerie en ligne ArtJaws

Non-lieu

Series of 3 digital prints, 2016

Series of 3 digital prints, hahnemühle fine art paper laminated on dibond, 75 x 50 cm, 2016

Non-lieu is a series of images of bombings found on the web, in which the part that could place the action is replaced by the wallpaper of Photoshop. The collision between these truncated images and the screen’s surface suggests an irreducible distance from the real: what our technologies allow us also not to see.

Non-Lieu-01-1000

 

Non-Lieu-03-1000

Distributed by ArtJaws online gallery.

The Promise

installation, 2016

Series of prints (2016)
Installation version: print on canvas, modulated lights, 1500 x 370 x 250 cm

By displaying typical messages of advertising and the web in a static form, The Promise highlights expectations of control on the self and the world, and the suspension of the attention that results. Here, the installation displays three giant texts in three windows, lit by pulsations, their large scale addressing pedestrians and traffic.

Installation created within the group show Data on View

La Promesse

installation, 2016

Série d’impressions numériques (2016)
Version installation : impressions sur toile, projecteurs asservis, 1500 x 370 x 250 cm

En affichant sous une forme statique des messages typiques de la publicité et du web, La Promesse met en évidence l’attente qu’ils suscitent d’une maîtrise sur soi et sur le monde, et la suspension de l’attention qui en résulte. Ici, l’installation affiche trois textes géants dans trois vitrines, éclairés par des pulsations lumineuses, leur grande échelle s’adressant aux piétons et à la circulation automobile.

Exposition Données à voir, La Terrasse espace d’art de Nanterre, 7 octobre – 23 décembre 2016.

I’m not there

série d’images numériques, 2012

Série d’images numériques (2012)
Exposition Fenêtre augmentée, Prats-de-Mollo (66) – juillet 2012 / octobre 2017

Formé de photographies numériques incrustées sur un environnement vu en direct, I’m not there propose des stimuli contradictoires. Le projet travaille sur l’attente que nous entretenons à l’égard d’un paysage, en le soumettant à l’incrustation de figures archétypiques.

Thierry-Fournier-I-m-not-there-01

Thierry-Fournier-I-m-not-there-02