Órganon

Exposition personnelle
Université Paul Valéry, Montpellier, du 18 septembre au 23 octobre 2020
Série de dessins sur iPad, impressions fine art sur vinyle 500g, dimensions de 20×15 à 200×300 cm.
Télécharger le dossier de presse et le programme avec le plan de l’exposition sur le campus.

L’exposition Órganon investit l’ensemble du campus de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 avec une série de dessins créés sur iPad, imprimés sur de grandes surfaces souples en vinyle. Il propose ainsi dans le même temps un ensemble d’œuvres et un protocole d’exposition, qui s’empare des qualités spécifiques d’un campus avec ses multiples espaces intérieurs et extérieurs. Réalisés à des échelles allant de quelques centimètres à plusieurs mètres, parfois suspendus dans les espaces publics, dans les arbres, parfois posés au sol, sur des parois ou des objets, ces dessins explorent un vocabulaire de fragments corporels d’origines inconnues.

Leur création sur tablette utilise des outils dérivés de médiums analogiques (formes de crayon, d’aérographe, d’huile ou de lavis) transformés et hybridés par des processus numériques : le médium et le support choisi rejoignent les enjeux même du projet.

En grec ancien, le mot Órganon désigne un organe, un outil, un instrument ou une somme logique, comme celle d’Aristote. Il évoque ici un ensemble d’entités aux corporéités ambigües et multiples, corps humain ou artificiel, animal ou alien, des descriptions ou des traces qui amorceraient une prolifération sur le campus. Initialement prévue au printemps 2020, la reconduction de cette exposition suite à la pandémie met encore davantage en évidence les questions qu’elle soulève sur les relations entre l’humain et le reste du vivant.

Thierry Fournier est également invité par Aperto à Montpellier pour Ecotonalia, une autre exposition monographique : vernissage le 30 octobre, jusqu’au 13 novembre. Il a co-commmissarié avec Pau Waelder l’exposition Selphish à Mécènes du sud Montpellier-Sète en 2020.

Non-lieu

série de 3 impressions numériques, 2016

Série de trois impressions numériques, papier fine art contrecollé sur dibond, 75 x 50 cm (2016)

Non-lieu est une série d’images de bombardements trouvées sur le web, dans lesquelles la partie permettant de situer l’action est remplacée par l’image de fond de Photoshop. La collision entre ces photographies tronquées et la surface d’un écran évoque une distance irréductible vis-à-vis du réel : ce que nos technologies nous permettent aussi de ne pas voir.

Non-Lieu-01-1000

 

Non-Lieu-03-1000

Œuvre diffusée par la galerie en ligne ArtJaws

La Promesse

installation, 2016

Série d’impressions numériques (2016)
Version installation : impressions sur toile, projecteurs asservis, 1500 x 370 x 250 cm

En affichant sous une forme statique des messages typiques de la publicité et du web, La Promesse met en évidence l’attente qu’ils suscitent d’une maîtrise sur soi et sur le monde, et la suspension de l’attention qui en résulte. Ici, l’installation affiche trois textes géants dans trois vitrines, éclairés par des pulsations lumineuses, leur grande échelle s’adressant aux piétons et à la circulation automobile.

Exposition Données à voir, La Terrasse espace d’art de Nanterre, 7 octobre – 23 décembre 2016.