Infocus

installation, 2009

Installation, 2009

Douze photographies de corps sont réalisées avec une profondeur de champ très réduite et sans mise au point, en faisant seulement varier la distance de l’observateur vis-à-vis du sujet. L’installation les diffuse avec un vidéoprojecteur bloqué en autofocus : face à ces images totalement floues, la machine recherche en permanence une mise au point impossible. L’ajustement du regard qu’effectue le spectateur se confronte à celui de la machine.

Thierry-Fournier-Infocus_6788

Thierry-Fournier-Infocus_1571