Données à voir

Exposition collective, La Terrasse – Espace d’art de Nanterre
Commissariat Sandrine Moreau et Thierry Fournier
8 octobre-23 décembre 2016
La Terrasse – 57 Bd Pesaro, Nanterre – RER A Nanterre-Préfecture
Mar-ven 12h-18h, sam 15h-18h et sur rendez-vous au 01 41 37 62 67

Avec Martin John Callanan, Marie-Pierre Duquoc, Hasan Elahi, Öyvind Fahlstrom, Ashley Hunt, Mark Lombardi, Philippe Mairesse, Claire Malrieux, Julien Prévieux, Ward Shelley, Ali Tnani et Lukas Truniger. Publications et éditions de James Bridle, Bureau d’études, Eli Commins, Albertine Meunier, On Kawara, Jacopo da Pontormo et Erica Scourti. Documentation web et films élaborée en partenariat avec l’Agora, maison des initiatives citoyennes de la ville de Nanterre, pilote du réseau Nanterre Digital et Benoît Ferchaud. Films de Mark Boulos, Brian Knappenberger, Laura Poitras, Sandy Smolan, Mareike Wegener. Vitrine de La Terrasse, installation in situ La Promesse de Thierry Fournier. Performance de Magali Desbazeille le 10 décembre.

Données à voir rassemble une série d’œuvres qui abordent la question des données personnelles et publiques à travers le dessin ou le code : graphes, dessins, installations en réseau, sculptures, publications, performance… Parmi toutes ces formes, une même démarche se fait jour : celle d’une réappropriation individuelle par les artistes d’un monde de données traversant l’ensemble de la société contemporaine, pour en proposer une interprétation poétique et critique.

Le dessin et le code partagent ici une approche commune de la trace : schémas de systèmes de relations politiques ou sociaux dans les dessins d’Öyvind Fahlström, Ward Shelley, Julien Prévieux ou Mark Lombardi, empreinte numérique des individus chez Hasan Elahi, représentations génératives du présent et des utopies chez Claire Malrieux ou Ali Tnani, questionnement des systèmes de représentation par Martin John Callanan, etc. La machine rejoint la main dans une cartographie de ce qui nous entoure. Abordant des enjeux aussi bien sensibles et poétiques que critiques ou politiques, ces œuvres questionnent aussi ce que nous attendons des données, et comment ces attentes concourent à former notre vision du monde.

Autour de ces questions et à travers la relation au dessin, Données à voir propose également un parcours historique qui va des années soixante-dix à des artistes internationaux contemporains – dont plusieurs pièces étaient exposées pour la première fois en France. L’exposition présente également un ensemble de publications et livres d’artistes consacrés à ces notions. Elle se complète d’une documentation de films et sites web qui abordent les enjeux de l’appropriation citoyenne des données.

Voir le dossier de presse et le texte d’introduction de Thierry Fournier.

Presse :
– Catherine Pétillon / France Culture, Données à voir, regards d’artistes contemporains
– Orianne Hidalgo-Laurier / Mouvement Données à voir, Data way of art